Lettre de nos clients heureux

Chers Svetlana et Constantin !

Nous vous remercions encore pour votre aide au cours de ces dernières semaines dans notre lutte pour arriver à Kiev. Vous étiez tous magnifiques, et nous ne savons pas comment vous remercier ! Nous sommes enfin à Kiev, et nous sommes ravis de partager notre expérience avec d’autres parents d’intention qui font des pieds et des mains afin de se rendre ici.🙏💕

Néanmoins, c’est facile à dire, mais difficile à réaliser. Pour obtenir toutes les permissions sur place il nous a fallu jouer au chat perché avec les autorités ukrainiennes pendant environ une semaine. Mais grâce à certaines gentilles personnes en Suède, ainsi qu’en Ukraine (dont Svetlana et Constantin <3) lundi dernier nous avons finalement obtenu la permission et avons pris l’avion pour Kiev. A Boryspil tous les collaborateurs portaient des tenues de protection et  avaient pris notre température avant de nous permtettre de quitter l’avion. Nous n’étions pas autorisés à prendre un taxi ou à nous adresser à BioTexCom pour l’organisation de notre transport. Seul le transport fourni par le gouvernement était autorisé. Ils ont bien pris soin de nous pendant l’attente de notre véhicule qui durait sacrées 2 heures. Elle ressemblait à un grand autobus municipal, sauf qu’il n’était destiné qu’à 5 personnes (quatre adultes + un bébé d’un an !). Nous nous sentions en sécurité dans l’autobus quasiement vide vu le risque d’infection. Cependant, nous ne savons pas où ils avaient trouvé ce chauffeur… Selon GoogleMaps le trajet vers l’hôtel prendrait 45 minutes, vu que l’heure était tardive et il n’y avait presque pas de circulation. Mais le chauffeur n’arrivait pas à trouver le chemin, il s’arrêtait tout le temps pour demander le chemin au gens, et il nous a fallu plus de 3 heures pour arriver à l’hôtel. Mais ça y est, on était là, fatigués, mais heureux !

Actuellement nous sommes au début de notre confinement de 14 jours, nous séjournons dans un hôtel approuvé pour l’observation par les autorités ukrainiennes. Nous n’avons pas le droit de sortir de la chambre, mais heureusement, il y a un balcon avec une très belle vue. L’hôtel livre les repas dans la chambre trois fois par jour, ce ne sont pas les repas auquels on est habitué, mais tant pis. Nous devons également prendre notre température le matin et le soir et le signaler à l’hôtel.

Nos jumeaux ne sont pas encore nés, c’est la 35 SA + 5 jours et nous espérons avoir le temps de sortir du confinement avant la césarienne, nous avons une belle chance J Ces dernières semaines étaient vraiment tendues, et notre énergie est épuisée. Nous profitons de ses 14 jours pour nous réposer et bien dormir pour nous rétablir jusqu’à la première rencontre avec nos merveilleux garçon et fille  💝

Nous joignons les photos prises depuis l’autobus et la chambre de l’hôtel.