logo
  • +33 182-882-976
    +38 (097) 604-10-49
    • 07 FEB 12

    Qui a besoin d’un programme de maternité de substitution

    Quand un couple se marie, il parait que leur vie ira sur une de deux voies. Soit naitre un enfant, pour devenir une famille à valeur réquise, soit décide de vivre sans enfants. Pour les gens, qui veulent devenir parents, mais qui ne peuvent pas selon les raisons médicales, il existe la possibilité de faire un appel à une mère porteuse.  La maternité de substitution donne une possibilité aux parents d’avoir ses propres enfants biologiques.

    Les gens qui pensent que la maternité de substitution est un moyen douteux, eux, ils ignorent comment les couples infertiles souffrent du fait de ne pas pouvoir avoir des enfants. Le precessus de la maternité substitutionnelle, s’il se passe à une clinique bien professionnelle et réputée, doit apporter un double succes.

    Alors, comment ca se passe le processus ? Avant tout, un couple d’époux doit passer les analyses nécessaires. Le mari passe le sperme, et quelques ovocytes sont retirées chez sa femme.

    Après ça, comme dans le cas de la fécondation artificielle, les ovocytes sont fécondeées par le sperme dans les conditions de laboratoire. Ensuite les ovocytes fécondées serront implantées à l’uterus d’une mère porteuse.

    Il existe une série des raisons selon lesquelles les couples choisissent la méthode de maternité de substitution. Certaines femmes sont incapables de porter la grossesse.  Ainsi la maternité de substitution – c’est la possibilité d’obtenir les enfants biologiques avec l’aide d’une femme sainte.

     

    a) Infertilité masculine

    La stérilité feminine ne fait pas toujours la raison principale d’un mariage infertile. Approximativement  en 30-40 %  l’absence d’enfants est provoquée par la stérilité de la femme, en autres 30-40 %  cas la raison médicale de l’infertilité se cache chez un homme. En 15-20 % cas les deux époux sont infertiles, en le reste 5-10 %  cas il est impossible d’établir la raison.

    La raison la plus repandue de l’infertilité chez les hommes est la quantité basse des spérmatozoides. Il y a aussi d’autres raisons. Comme d’habitude, une mauvaise quantité des spermatozoides est la conséquance des causes énnumerées ci-dessous. L’infertilité de l’homme peut etre héritière.

    Parmi les anomalies masculines menant à l’impossibilité de concevoir un enfant, avec

    une présence des spermatozoides en quantité vraiment très basse, on distingue  asthenozoospermie, azoospermie, teratozoospermie

    Azoospermie  – l’absence des spermatozoides en liquide spermatique. Azoospermie est souvent liée avec une infraction du passage libre des canaux spermatique. Les deux cas peuvent etre liés avec des vices congénitaux.

    Asthenozoospermie – c’est la réduction de la quantité des spermatozoides mobiles. Uniquement les spermatozoides mobiles peuvent féconder une ovocyte, quand les spermatozoides sont en vraie minorité les chances de grossesse se diminuent automatiquement.

    L’abaissement de la quantité des spermatozoides dans l’éjaculat est nommé oligozoospermie. Le nombre normal des spermatozoides fait plud de 20 millions en un millilitre. L’abaissement de cet indice au dessous de norme est nommé teratozoospermie.

    Les raisons de la production insuffisante du sperme sont suivantes :

    • L’oreillons supporté en enfance
    • Cryptorkhizme, c’est à dire l’anomalie du placement d’un testicule;
    • Detraquement d’une secretion interne;
    • Diabète;
    • Tumeurs opérés;
    • Origines génétiques;
    • STRESS;
    • Infections;
    • Facteurs provoqués par l’environnement;
    • Abus d’alcool ou drogues.

    Il y a aussi les facteurs génétiques de l’infertilité chez les hommes:

    • Mutation des chromosomes
    • Microdivision en Y chromosome
    • Fibrome kystique  (CBAVD)

     

    b) Infertilité féminine

    L’infertilité peut etre une conséquence des infractions hormonales ou bine d’une maladie grave. Si le fond hormonale est violé, les chancer à concevoir se diminuent fortement, et cela veut dire que les ovocytes ne murissent plus ou l’ovulation n’a plus lieu, ou bien l’ovocyte fécondé ne peut pas s’accrocher.

     

    Les raisons hormonales. 

    Il existe plusieures infractions hormonales du cycle mensuel féminin, qui provoquent le murissement instable d’une ovocyte ou sa mauvaise qualité. Le plus souvent on observe les raisons suivantes d’infraction:

    • Syndrome des ovaires polykystiques – c’est à dire un kyste dans les ovaires memes. Il s’agit non seulement d’un lyste réel, mais d’une grosse quantité de petits oeufs, boules, qui ne peuvent pas murir et se fletrissent. Ses ovocytes dépérissantes sont bien visibles par ultrason en vue d’un petit « kyste ». Il y a 2 raisons d’apparition SOP : production forte des hormones masculins et leur sortie intense, et la résistance à l’insuline.
    • Résistance à l’insuline: Le poids abondant renforce non seulement la probabilité d’apparition de SOP, mais la résistance meme à l’insuline, ce que provoque la production augmentée de l’insuline.
    • Un hormone masculin élevé : une tierse de femmes avec le cycle irrégulier découvrent chez elles le niveau élevé d’hormones masculins. Ca peut aboutir à l’infraction totale de la maturation des ovocytes ou bien à l’absence totale d’ovulation.
    • Prolactine élevée: Hyperprolacteunemie est la plus fréquente défaillance del’hypophyse (glande d’un appendice du cerveau). Chez plusieures femmes c’est la raison d’une ovulation problèmatique, et comme conséquence, l’absence des regles. Un niveau élevé de la prolactine influence mal à l’hypothalamus et entrave la formation des hormones importants pour l’ovulation.  Et ça empeche fortement à la muration des ovocytes.
    • Fonctionnement insuffisante de la glande thyroide: Fonctionnement insuffisante de la glande thyroide peut etre la cause d’un niveau élevé de la prolactine decris ci-dessus et comme ça, provoquer les effets pareils à l’ovulation. L’hyperfonction, c’est à dire sousfonction des glandes thyroides est souvent observé.
    • Hypophyse: ou bien l’infraction des glandes d’un appendice du cerveau se retrouve chez 10 %de femmes, les regles dequelles ont lieu à l’aide des hormones. Aussi les femmes qui souffrent d’anorexie, font du sport professionnel ou ont un stress fréquant peuvent acquerir avec du temps cette malformation.
    • La menopause précoce: 1% de femmes perdent l’activité ovarienne jusqu’à 40 ans. Il s’agit alors d’un période anticipé du climatère. Les origines differentes de ce phenomène ne sont pas bien étudiées jusqu’à présent.
    • Une manque du corps jaune: est une de causes très répandue de la stérilité féminine. La formation du corps jaune commence à l’arrivée de l’ovulation. L’hormone du corps jaune est responsable pour la préparation de la membrane muqueuse de l’utérus à une implantation embrionale.

     

    Les raisons organiques.

    L’ovulation et la fécondation successive peuvent éloigner l’infraction du bilan hormonal féminin. Les raisons organiques comme la soudure du kyste ou tumeurs provoquent :

    • Lésion des trompes de Fallope: dans deux cas de tiers c’est la stérilité, car si les trompes sont entrecoupées, collées ensemble ou trop etroites, les spermatozoides ne peuvent pas s’intruduire en ovocyte, ou l’ovocyte déjà fécondée ne peut pas s’introduire en utérus.
    • Cicatrisation du col de l’utérus à cause de l’inflammation ou l’opération ammene au passage bloqué dans l’oviducte pour les spermatozoides, ou bien ils ne s’introduisent  guère la-bas et ne peuvent pas féconder.
    • Myome: Aussi les myomes ( les tumeurs musculaires bénignes), en dépendance de leur grandeur et position peuvent provoquer la stérilité ou les problèmes pendant la grossesse, y compris les fausses couches.
    • Endometriose: une fongosité bénigne chronique de la muqueuse de l’utérus. L’endometriose est douloureux et peut ammener à une cicatrisation ou conglutination des ovidictes.

     

    L’age et la manière de vivre. 

    Le mode de vie fait son influence au bilan hormonal. Si une femme mène le style de vie malsain, a des stress fréquants et se trouve dans certain age, son bilan laissera à désirer pour pouvoir concevoir.

    • Age: Formées au moment de sa naissance les ovocytes vieillissent avec l’organisme féminin. Moins d’ovocytes sont pretes à la maturation et les chances de grossessetombent en bas. A part de ça, le vieillissement des ovocytes ammene souvent à la modification génétique, qui est dangeureuse pour la grossesse future, car elle fait l’absence de la maturation ou augmente le cas de fausses couches ou l’infraction chromosomique chez l’enfant.
    • Poids abondant ne favorise pas la capacité d’avoir un enfant. Le poids abondant est lié avec les infractions suivantes : résistance à l’insuline, l’hormone masculin élevé, prolactine, syndrome des ovaires polykystique, un fonctionnement insuffisant de la glande thyroide.
    • Poids au-dessous de norme peut favoriser négativement à une capacité d’avoir un enfant. Si une femme pèse très peu son corps l’accepte comme la « famine » et la grossesse peut etre nocive pour la santé d’une femme.  Le signal au cerveau que le prossesus de la reproduction doit se reduire.
    • Stress. Les chargements physiques font un gros effet au bilan hormonal d’une femme. Si une femme est sous le stress constant, il faut mesurer souvent le niveau de prolactine.
    • Prise des remèdes peut aussi changer le bilan hormonal. Avant de concevoir, il faut discuter le traitement médical avec le médecin.
    • Système réfractaire. Иммунная система. Dans certains cas il y a une possibilité que le système réfractaire prend les ovocytes comme le « corps étranger ».

     

    Maladies vénériennes 

    Certaines maladies d’infection sexuellement transmissibles peuvent restreindre la fécondité. C’est le cas des chlamydias et de la blennoragie. Les hommes et les femmes qui ont eu ce type des maladies peuvent etre infertiles au future.

    • Chlamydia: En effet, cette infection reste la cause fréquante de la stérilité. Elle provoque aussi les fausses couches. La maladie ammene à la soudure dans l’utérus et à la conglutination dans les oviductes. Une femme ne peut pas avoir des enfants d’une façon naturelle. Malheureusement cette infection est cachée ou en sommeil, souvent non idéntifiés du premier coup dans le corps et elle peut se manifester de nouveau. Une femme enseinte peut les transmettre à son enfant aussi.
    • Blennoragie: La maladie passe souvent avec des symptomes impercebtibles et en majorité de cas n’est pas bien rémarquée. C’est une maladie le plus fréquant des organes génitaux. Sans se faire traité la blennoragie provoque des conséquances graves pour beaucoup d’organes, elle mène à l’endommagement organique, et au final, à la stérilité. Les femmes enseintes peuvent le transmettre à la naissance ou à l’accouchement à son nouveau-né.  Si le problème n’est pas découverte ça peut aboutir à la perte du vue chez un enfant.

     

    Maladies héréditaires.

    Les maladies héréditaires peuvent changer les cromosomes et ammener aux infractions des processus reproductives en corps et il existe une forte possibilité de fausse couche. Les maladies héréditaires ont  plusieurs signes particulières Les analyses génétiques détaillés donnent les renseignements précis quant aux raisons de leur apparition.