logo
  • +33 182-882-976
    +38 (097) 604-10-49
    • 21 FEB 17
    «BioTexCom» dans des médias de masse : qu’est-ce que les éditions européennes disent du centre de la médecine reproductive à Kiev.

    «BioTexCom» dans des médias de masse : qu’est-ce que les éditions européennes disent du centre de la médecine reproductive à Kiev.

     

    Au fil des années d’existence le centre « BioTexCom » est devenu populaire parmi des couples infertiles autant que des médias de masse.  Année après année plus grande quantité des journalistes veulent obtenir le matériau à propos du travail de la clinique. On a parlé et décrit beaucoup de programmes et services proposés, des histoires des mères porteuses et des couples qui ont passé le traitement à Kiev.En commençant le travail dans la capitale de l’Ukraine, toute l’équipe de la clinique ne pourra pas deviner comment on va bouleverser l’Europe. Aujourd’hui c’est un centre de la médecine reproductive bien développé, qui s’agrandit toujours et est destiné à la clientèle infertile.  La grossesse réussi à 65 ans, l’accouchement après 13 ans d’infertilité, des victoires juridiques. Tout cela et beaucoup d’autres sont vivement couverts par les médias.

     

    Comme on le sait le programme de la gestation pour autrui est interdit presque dans le monde entier. Le don d’ovocytes est autorisé dans certains pays, mais des conditions ne sont pas idéales (pour des clients et des donneuses). En Ukraine ces procédures sont autorisées et protégées par la loi. Alors des européens cherchent des services médicaux en dehors de leurs pays.

    Pour des résidents de tels pays comme Allemagne, France, Italie, Espagne, Royaume-Uni, la clinique ukrainienne est devenue un endroit confortable pour passer des programmes de PMA notamment gestation pour autrui ou don d’ovocytes.

     

    Des médias étrangers n’a pas perdu de vue cette tendance. Petit à petit, au fil des années des journalistes des pays différents  arrivent à Kiev, pour faire un reportage fascinant du centre ukrainien, qui bouleverse toute l’Europe.  Le centre « BioTexCom » offre d’ailleurs des prétextes aux journalistes.

     

     Lien: source ->

     

    Des journalistes italiens ne gardent pas le silence non plus. Premièrement, c’est lié au fait que la clinique « BioTexCom » accueille une grande quantité de patients italiens. Des articles critiques sont assez nombreux car l’Italie est un pays avec une forte religion, tandis que la gestation pour autrui la contredit. Pourtant une journaliste a écrit un livre des mères porteuses, où elle a mentionné « BioTexCom » : 

    Des sujets concernant des mères porteuses sont assez répandus. Une des interviews a eu lieu directement à la clinique :  

    Lien: source -> 

    Lien: source ->

     

     Lien: source ->

     On a filmé beaucoup d’histoires comment des italiens partent avec le nouveau-né et reviennent en Italie, et comment des couples emportent au tribunal :

    Alors en 2012 l’Internet, des journaux et la télévision ont éclaté de la sensation : « Une Suisse de 66 ans a accouché des jumeaux à l’aide du traitement FIV en Ukraine ! ».

    Lien: source ->

     

    Lien: source -> 

     

    Des articles ont fait l’éloge de médecin du centre médical, car c’était lui qui a fait la Suisse une mère la plus vieille dans le pays. 

     

     Lien: source ->

     Lien: source ->

    Certains titres étaient plus choquants que des autres : « BioTexCom change des mamies en mamans ! », « L’Ukraine a oublié de l’éthique et du moral : maman à 66 c’est normal pour eux » et d’autres.

     

     On a eu l’interview avec une autre femme, future maman,  du même âge 

     Lien: source ->

    Lien: source ->

     A ce moment-là, la clinique a attiré attention des médias et des couples infertiles de toute l’Europe. Ils ont appris qu’il existe le centre médical, qui propose des services différents tout à fait légal. La quantité des clients étrangers qui ont voulu venir pour une consultation chez des médecins à « BioTexCom » a augmenté. On a fait un reportage de la médecine reproductive ukrainienne sans limites, alors que l’histoire de la mère âgée était nommée comme « une offre exceptionnelle » du marché oriental des enfants :
    https://www.youtube.com/watch?v=isEji0ynKo8

    En plus cette fois MITTELDEUTSCHER RUNDFUNK a montré la patiente de 66 ans avec son enfant dans les bras.

     

    Des médias n’ont pas manqué la nouvelle de l’institutrice de 65 ans qui est devenue mère de quadruples – 3 garçons et 1 fille – à l’aide du don d’ovocytes et du sperme !

    Des centaines de journaux, WELT, Spiegel, Süddeutsche Zeitung parmi eux, ont écrit de cette femme, en critiquant essentiellement sa conduite, car elle avait déjà des enfants.

     

    On peut trouver l’article sur le site de Wiki:
    https://de.wikipedia.org/wiki/Annegret_Raunigk .

     Lien: source ->

     

     

    Malgré tout, la femme saine a accouché des enfants en mai 2015, elle se considère comme une mère bien réalisée (17 enfants en total) et à la question « ce que c’est la norme » elle répond « chacun la comprend à sa façon ». Ainsi Annegret Raunigk est devenue la plus vieille mère de quadruples dans le monde ! Cette années les enfants auront 2 ans et la femme voix les choses très optimistes.

     Lien: source ->

     

    Une des mentions les plus importantes de la clinique est un livre publié « Kinder machen » de Andreas Bernard, sorti en 2014, qui touche les questions de la médecine reproductive. Dans ce livre un des chapitres est dédié à « BioTexCom », il décrit le processus du don d’ovocytes et la maternité de substitution. Ainsi le chapitre est intitulé : Clinique « BioTexCom » à Kiev : un aimant de tourisme européen.

     Lien: source ->

     

    Des pays où la GPA est interdite ont commencé à parler de la clinique ukrainienne. Alors des chaînes locales publient des émissions où on parle des avantages de la GPA en Ukraine. La France en fait part:

    Lien: source ->

    BioTexCom

     Lien: source ->

    BioTexCom

     Lien: source ->

     

    Les nouvelles ne sont pas toujours positives. Des scandales, des intrigues et des enquêtes – les sujets préférables de tous les journalistes. Et là c’est le sujet d’investigation qui souffre.  Mais comme des sages disent, la critique – un gage de succès pas important qu’on dit de vous, on le fait et c’est le plus important. Tout le monde sait bien que des enquêtes journalistiques sont les plus intéressantes et candides.  Car dans ce cas il est impossible de se préparer à la visite des caméras. Parfois on ne sait pas même que ce sont des journalistes qui se cachent sous la masque des clients et collectent vos secrets.  C’était le cas de « BioTexCom ». Une journaliste anglaise a fait semblant d’être cliente, pour obtenir des détails et particularités de la clinique sans étaler son jeu.

    BioTexCom

     Lien: source ->

     

    Quand l’entreprise travaille et se développe vivement, applique des nouveautés et perfectionne ses résultats, de plus en plus grande quantité des médias, des concurrents, des partenaires potentiels et couples infertiles la remarquent. Aujourd’hui il y a beaucoup de patients allemands dans la clinique, dont les histoires étaient présentées par des journalistes.  Un couple allemand de 55 et 48 ans, ont réalisé son rêve de l’enfant grâce à la GPA avec le don d’ovocytes à « BioTexCom ».  Ils ont attendu ce moment heureux 17 ans ! A la clinique « BioTexCom » ils ont décidé d’avoir recours à la mère porteuse.  Elle a porté et accouché sans problèmes deux enfants – deux filles.   

    Lien: source ->

     On a parlé beaucoup de cet événement joyeux  dans une émission télé

     

     Des  médias étrangers écrivent des mères porteuses ukrainiennes à « BioTexCom », qui portent des enfants pour des couples infertiles. L’Espagne a pris une interview et a parlé avec une d’elles dans le centre de la médecine reproductive.

    BioTexCom

    Lien: source ->

     En plus des médias espagnols ont éclairé notre clinique à Kiev sur la chaîne nationale « Cuatro »

     Lien: source ->

     

     Ce n’est qu’une petite liste des médias, qui ont porté les yeux sur la clinique « BioTexCom » qui travaille avec succès dans la capitale de l’Ukraine.  Il est à  noter que le centre a une grande sphère d’activité qui ne se limite pas à la PMA. Les cellules souches sont aussi au centre d’intérêt des médecins ukrainiens. En collaboration avec des spécialistes étrangers, avec le soutien de la législation ukrainienne,  les médecins de la clinique « BioTexCom » conduisent des expérimentations, dont des résultats pourront changer au futur les vies des millions de personnes. Comme on peut voir, et des journalistes le confirment,  le centre « BioTexCom » a toujours un pas d’avance sur nous.